DYWIDAG-SYSTEMS INTERNATIONAL
Cliquez pour agrandir
Construction du pont Wehretalbrücke de l’autoroute A44 à Walburg, près de Hessisch-Lichtenau

Premier emploi du système de précontrainte extérieure DYWIDAG MC en Allemagne

Construction du pont Wehretalbrücke de l’autoroute A44 à Walburg, près de Hessisch-Lichtenau

Sur la section de l’autoroute A44 entre Kassel et Wommen, longue de 64 km, on prévoit au total 19 tunnels et 98 ponts pour le sous-œuvre – dont 19 grands ponts. Le pont Wehretalbrücke, long de 530 m, est l’ouvrage le plus important de ce projet. On a préparé les travaux de construction en remblayant les zones des culées du pont, pour anticiper les tassements sous l’influence de l’ouvrage. À cause du terrain difficile, des travaux coûteux de fondation étaient nécessaires. Sous les 11 piles et les culées, 370 pieux en béton étaient requis, pour garantir la stabilité de l’ouvrage.

Les deux tabliers indépendants, longs de 530 et 527 m, sont réalisés en tant que ponts poussés, pour minimiser les effets nuisibles sur l’écologie du site de la vallée. Les superstructures franchissent la vallée en une courbe et avec une pente légère, et sont conçues comme caissons uniques de 12 travées.

L’utilisation du procédé de précontrainte extérieure DYWIDAG MC est une première en Allemagne. L’ouvrage n’est précontraint que dans le sens longitudinal. Pour répondre aux différents cas de charge pendant le poussage du pont, toutes les semaines, deux câbles extérieurs du type MC 63115 comme précontrainte primaire, sont installés, suivis de deux câbles extérieures du type 6815, en toron galvanisé, comme précontrainte provisoire, sur 2 voussoirs (=une travée). Une fois le pont en position finale, les câbles provisoires sont détendus et démontés.

La précontrainte secondaire, installée par la suite, se compose de six câbles extérieures, parallèles, du même type MC 63115, longs de 201 m. L’installation des câbles MC est indépendante de l’avancement du chantier. Après le bétonnage et décoffrage du hourdis inférieur et des âmes, et après le montage du coffrage du hourdis supérieur, les spécialistes de SUSPA-DSI mettent en œuvre les câbles requis pour le poussage. Après un temps de rodage, le chantier a atteint un rythme de 4 jours ouvrables pour ces travaux.

Pour le sous-œuvre, 5.500 m3 de béton sont installés, pour les superstructures de 10.300 m3. A coté, 2.400 tonnes d’armature passive et 235 tonnes d’armature précontrainte sont mises en œuvre. Le pont Wehretalbrücke a été achevé fin 2003. La totalité des ponts et des tunnels du tronçon de 4,3 km de longueur ont été ouverts à la circulation depuis 2004.

dsi map overlay