DYWIDAG-SYSTEMS INTERNATIONAL
Cliquez pour agrandir
Les systèmes DYWIDAG au service des énergies renouvelables

Les systèmes DYWIDAG au service des énergies renouvelables 

La France représente le deuxième gisement éolien en Europe derrière la Grande-Bretagne. Cependant, elle s’est longtemps axée sur le « tout nucléaire » et se trouve aujourd’hui très en retard sur les autres pays européens en terme d’équipements éoliens. Récemment, le gouvernement français a pris des mesures afin d’accélérer l’exploitation de cette source d’énergie. De nombreux projets fleurissent aujourd’hui sur tout le territoire français.

 

La fondation est l’élément qui représente la principale inconnue pour un fabriquant d’éolienne. Elle doit permettre de maintenir l’éolienne en prenant en compte les hypothèses de vent les plus défavorables, et ce dans toutes les directions. Lorsqu’elle est réalisée par un massif poids, la semelle en béton à réaliser est importante et sa construction pose de nombreux problèmes de terrassement, de ferraillage et de bétonnage, sachant que les sites se trouvent souvent dans des zones peu accessibles.

 

Pour éviter ces massifs en béton de grandes dimensions et donc coûteux, il existe des solutions plus légères avec des tirants d’ancrage. Le principe consiste à ancrer une semelle de petite dimension sur laquelle sera fixée l’éolienne. L’ancrage se fait par des tirants précontraints, afin de supprimer les contraintes dynamiques sur l’armature et le scellement, et donc les phénomènes de fatigue, ce qui permet de justifier un dimensionnement en statique.

dsi map overlay