DYWIDAG-SYSTEMS INTERNATIONAL
Cliquez pour agrandir
Tirants permanents DYWIDAG barre pour la sécurité de l’accélérateur de particules

Tirants permanents DYWIDAG barre pour la sécurité de l’accélérateur de particules

Le nouvel accélérateur de particules pour le CERN, Genève, Suisse

Le CERN (Centre Européen pour la Recherche Nucléaire) se situe en grande partie en profondeur sous la surface de la terre, près du lac de Genève, dans la région frontalière franco-suisse. Cette organisation, fondée en 1954 par douze états européens, est le plus grand centre de recherche nucléaire du monde. En 1950, Genève a été choisi comme siège de l’organisation, car le gouvernement Suisse était neutre et il avait mis à la disposition le terrain nécessaire aux installations. Aujourd’hui, les installations du CERN sont à la disposition gratuite de toutes les universités, des départements gouvernementaux et des laboratoires scientifiques.

Durant les dernières années, les accélérateurs existants du CERN ont atteint les limites de leur capacité, d’où le concept du nouveau LHC (Large Hadron Collider), plus puissant. Pour réduire le coût, l’infrastructure de l’accélérateur circulaire existant sera intégré au nouveau LHC, en particulier le tunnel circulaire de 27 km de longueur, revêtu de béton armé, qui relie les différentes stations (accélérateurs, détecteurs). Pourtant, tous les centres fonctionnels d’accélération, de mesure, de contrôle etc. sont à refaire -à plus de 100 m de profondeur!

Ainsi, des énormes cavernes sont à creuser, jusqu’à 35 m de large et 42 m de haut, reliées à la surface par des puits verticaux. Par ces puits, moyennant des ponts roulants, est descendu et respectivement monté, tout le matériel de construction, le déblai, et le personnel. Pour reprendre le poids énorme du revêtement des puits en béton armé, allant jusqu’à 20 m de diamètre et 80 m de hauteur, des tirants permanents DYWIDAG barre ont été choisis. Les tirants, 15 m de long et inclinés vers le haut, ont été fabriqués et fournis en longueurs partielles de 5 m, puis raboutés par manchonnage sur place. Ces tirants, dont la double protection contre la corrosion a fait ses preuves depuis plus de trois décennies, garantiront la stabilité d’un ouvrage d’art, dans lequel, dans peu de temps, des particules vont se rencontrer à la vitesse lumière.

 

À part les fournitures de tirants et la location de matériel, DSI a assisté le chantier au niveau des premiers montages et mises en tension des tirants, et par l’exécution des essais de réception. Le nouveau accélérateur LHC doit rentrer en service début 2007.

dsi map overlay